Les principaux thèmes du blog

100 ans de l'aéronavale 11e BP 14 juillet 14-juillet 27e BIM 2e REP 65 ans du débarquement 70 ans du D-DAY 75 ans de l'armée de l'Air A400M Accident Accidents aériens acm adaptation réactive aéromobilité aéronavale Afghanistan afrique AIA airbus Airbus Military ALAT Allemagne Aquitaine armée de l'Air armée de terre artillerie Atlas australie BAE Systems balardgone bases de défense Belgique billet d'humeur blessés BPC Brésil BRI BSS Budget CABAT Canada cavalerie CEMA cemaa CEMAT cemm Chammal Chef des armées Colloque com 2.0 Com' opérationnelle commandos marine commémoration coopération européenne COS CPA cvm cyberdéfense Dassault Aviation DCI DCNS DCRI Débarquement de Provence décorations DGA DGSE dicod Dissuasion djibouti douanes DPSA DPSD DRM Drones EADS EAU Ebola économies budgétaires Egypte EI élection présidentielle EMA Espace espagne Euro Eurocopter euronaval Eurosatory Export Externalisation FAS Fazsoi femmes flotte gouvernementale forces spéciales Gabon gendarmerie gicat GIGN golfe persique Grande-Bretagne Guyane haïti harmattan hélicoptères IMFEAU in memoriam Inde Industrie de défense Irak ISAF jordanie justice légion étrangère les exclus du Mamouth Liban Libye livres louvois lutte contre le terrorisme Mali marine MBDA MCO media milipol Mindef minint missiles mort au combat musée narcotrafic nato Nexter Niger nigéria nominations OMLT Opint otages OTAN pacdg PAF parachutistes parlement phrase de la semaine Piraterie plan de relance PME police pologne pomlt PPS prémar premier ministre PTSD Rafale RAID rca RCI reconversion Recrutement réductions budgétaires renseignement réserve RESEVAC ressources humaines restructurations Royale RTD Sagem salon du Bourget Sangaris santé SAR sécurité civile Sentinelle serval SIAe Syrie tchad Thales Tigre UE UK urgence opérations USA Uzbeen VBCI Vigipirate

vendredi 3 novembre 2017

Une volonté, mais pas encore d'euros

La ministre veut avancer le programme Scorpion et le Phénix. Les deux rares surprises de la
discussion budgétaire d'hier en commission élargie, la première pour Florence Parly, qui était très attendue sur cet exercice, auquel on la disait rompue.
De fait, sur ces deux points, la ministre a surtout répondu aux appel du pied de ses chef d'état major de l'armée de l'air et de terre. En commission, le CEMAA avait insisté insisté sur l'âge canonique des tankers actuels d'après Jean-Charles Larsonneur, rapporteur de l'éxécution de la LPM, et aurait donc trouvé une oreille attentive rue Saint Dominique sur ce point, mais pas forcément sur les Mirage 2000D (sabrés dans le budget 2017, comme d'ailleurs d'autres programmes Air pourtant prioritaires : ALSA2R, ROEM/Reaper, etc). Il y a la logique opérationnelle d'avoir enfin des tankers modernes (qui pourront aussi projeter des militaires là où on en a besoin, cf la récente crise Irma), mais aussi un investissement dans du travail -partiellement- fait en France. Les A330 sortent en effet de Toulouse, avant de devenir des MRTT, en... Espagne.
Pour ce qui est d'avancer du Scorpion, la logique est connue, et deux députés LREM, Thomas Gassilloud, rapporteur terre, et Jean-Charles Larsonneur ont été sensibles aux arguments du CEMAT, qu'ils ont fait leurs. "Un VAB intégrable revient à 1,4 MEUR contre 1,5 MEUR pour un Griffon" souligne l'élu brestois, qui constate donc que "le coût de régénération du VAB et le coût d'acquisition du Griffon sont similaires". Même si, et RTD pourra méditer le sujet, ils ne profitent pas aux mêmes. Avantage du Griffon ou d'un Jaguar, par rapport à un A330, la part de valeur injectée en France est plus importante (proche de 100%) que sur un Airbus (produit en coopération). En attendant, évidemment, une étude précise des retombées en termes d'euros et d'heures travaillées. Nexter avait déjà annoncé 200 embauches dans les deux ans à Roanne, une embellie pourrait donc accélérer ce premier pas pour un territoire difficile pour l'emploi. Et plus vite le Griffon sera visible, plus il sera facile à exporter.
La prochaine étape consistera donc à trouver l'argent. Car d'autres élus, s'ils apprécient "l'intention", s'interrogent sur la "volonté" de la ministre et le contingent d'euros dont elle disposera in fine, constatant que le dégel annoncé pour octobre n'a pas eu lieu. Le député LR François Cornut Gentille, rapporteur défense de la commission de défense, qui jouit d'une expérience certaine des effets d'annonces non suivie d'effets, reste particulièrement sceptique.

Mes infops et photos sur le twitter @defense137.